0
Tag

Archives des arts. flow | Flow Créatif

COMMENT LE FLOW CRÉATIF CONTRIBUE À TON MIEUX-ÊTRE

Le flow créatif contribue à ton mieux-être,  car lorsque tu es dans cet état de flow, tu es complètement absorbée dans une tâche et tu ne vois pas le temps passer.

Dans un même ordre d’idées, nous pouvons l’atteindre en faisant l’amour, mais aussi en méditant où bien lorsque nous sommes entièrement plongés dans une activité de création.

Dans cet article j’explique plus en détail ses origines et comment le flow créatif contribue à ton mieux-être.

 

QU’EST-CE QUE LE FLOW ?

Dans le dictionnaire, le flow est lié au mouvement fluide et aisé qui va dans une direction, comme le flot d’une rivière. En somme, le flow est donc comme un courant où ça « coule » facilement, sans trop d’obstacles ou de blocages.

Dans les années 70, le psychologue Mihály Csíkszentmihályi a étudié les gens très créatifs pour essayer de dégager leurs principaux traits inhérents à cette qualité. Par ailleurs, il a observé que lorsqu’ils travaillaient, ils entraient dans des états de concentration optimale et c’est là qu’ils étaient le plus créatifs et productifs.

Ensuite, il a  remarqué que des sentiments de joie, de satisfaction et de régénération était liés à cet état concentré de créativité. Il a nommé cet état : Le Flow (ou Flux).

Pour simplifier, l’état de Flow se produit quand :

  • La personne est complètement concentrée sur la tâche à accomplir
  • Oubli du monde qui nous entoure
  • Perte de la notion de temps
  • La personne est détendue et en action
  • Sentiment d’accomplissement à travers la créativité

FLOW + CRÉATIF

Tout d’abord, celles qui veulent devenir plus créatives ne le font pas seulement pour produire des œuvres ou des créations, mais pour se SENTIR plus créatives, c’est-à-dire allumées, curieuses, détendues avec le sourire aux lèvres.

Encore mieux, c’est pour ce moment où ce que nous faisons n’est plus du travail, mais ce que nous AIMONS faire.

De façon générale, un état de flow est caractérisé par une absence de conscience de soi, du passé ou du futur. C’est un état qui est proche de celui de la méditation. C’est ainsi que le flow créatif contribue à notre mieux-être.

En vérité, je considère que c’est encore mieux que la méditation, car l’activité créative est plus amusante.

 

L’ENTREPRISE FLOW CRÉATIF

J’ai choisi de nommer mon entreprise Flow créatif, pour aider les femmes à se reconnecter à elles-mêmes par la créativité, mais aussi à s’affirmer, s’exprimer, se détendre et même trouver du sens à leur vie.

En fait, quand je parle de créativité, c’est très vaste et ça peut être associé à tant de domaines. Au-delà de la notion de création, c’est surtout l’état de Flow qui va nous apporter le bien-être et renouveau dans notre quotidien. Le Flow créatif va contribuer au mieux-être général de la personne.

Et puis, ce qui est le plus important, ce n’est pas ce qui sera produit, comme objet extérieur, mais le processus intérieur que vit la personne et l’état dans lequel le geste artistique la plonge. Finalement, c’est le ressenti interne induit par l’action créative qui va leur apporter l’équilibre et le mieux-être.

En réalité, c’est un processus inside-out, c’est-à-dire un processus qui part de l’intérieur de la personne et qui s’incarne ensuite en action concrète, visible dans le monde.

FLOW CRÉATIF

QUE FAIT LE CERVEAU PENDANT LE FLOW ?

Pour commencer, des chercheurs se sont intéressés à l’état de flow de la perspective neuropsychologique. À ce propos, Arne Dietrich a observé que l’état de flow était associé à une diminution de l’activité du cortex préfrontal (2003).

De fait, le cortex préfrontal est la zone du cerveau responsable de fonctions cognitives telles que la pensée, la mémoire, la notion temporelle et le contrôle des impulsions. De surcroît, c’est l’aspect responsable de notre état d’esprit conscient et explicite, mais aussi de notre critique ou censeur intérieur (l’ennemi de l’action créative).

Par ailleurs, ce sont les parties implicites du cerveau qui prennent le lead durant l’état de flow, permettant ainsi de communiquer librement et de s’engager dans un processus de création sans trop d’inhibitions (Dietrich, 2004).

En d’autres termes, quand tu t’engages dans une activité créative et atteins l’état de flow, tu cesses alors de trop penser et à contrôler le processus. Finalement, cela te rend plus créative et concentrée, mais aussi détendue et satisfaite.

 

LA CRÉATIVITÉ A TOUJOURS ÉTÉ VITALE POUR MOI

En premier lieu, j’ai toujours voulu avoir une vie basée sur la créativité. Pourtant, je ne me voyais pas comme une artiste. Au lieu de cela, je voulais que la créativité nourrisse ma profession, autrement ça ne m’intéressait pas de travailler.

Adolescente, j’imaginais des histoires fantastiques plus longues et plus compliquées que Game of Thrones. Jeune adulte, j’ai exercé le métier de monteuse vidéo tout en rêvant de cinéma. Je me suis aussi essayé à la scénarisation de court métrage.

Plus tard, j’ai suivi des cours universitaires en arts plastiques et j’ai développé une pratique créative personnelle avec l’art-journal.

Il y a quelques années, j’ai quitté mon emploi stable pour retourner aux études. J’ai alors complété une maitrise en art-thérapie pour ancrer mes compétences dans une formation de haut-niveau avec pour objectif d’aider les gens à aller mieux.

En fait, le fil conducteur de tout cela, c’est que j’aspirais à sentir une énergie vivifiante par le biais de la créativité.

Me sentir créative, c’était me sentir plus allumée et plus vivante.

Aujourd’hui, je partage mon expertise dans le programme « ACTIVE TON FLOW CRÉATIF », un programme d’accompagnement de 6 semaines pour t’aider à implanter une pratique créative alignée.

COMMENT LE FLOW CRÉATIF CONTRIBUE À TON MIEUX-ÊTRE

Le flow créatif peut t’apporter la joie et l’épanouissement.

En 2004, Mihaly Csikszentmihalyi a donné une conférence TedTalk où il offre sa réponse à la question « qu’est-ce qui rend l’être humain heureux ? ». De fait, il répond que le bonheur est lié l’état de Flow créatif.

Premièrement, il met en lumière la raison pour laquelle les gens ont des élans si forts de créer ou de devenir artistes avec tant de passion. Ensuite, c’est quelque chose qui passe à travers eux où leurs compétences sont mises à profit et où ils se trouvent parfois même en extase.

Tout compte fait, si tu entres dans l’état de flow créatif, tu deviendras plus créative, mais tu te sentiras aussi plus heureuse. Le flow créatif contribuera à ton mieux-être dans toutes les sphères de ta vie.

Voici ce que le flow créatif peut t’apporter :

Un bonheur issu de l’intérieur

En fait, les adultes qui passent plus de temps dans l’état de Flow créatif sont globalement plus heureux et satisfaits de leur vie. Le flow créatif contribue à leur mieux-être et leur épanouissement.

Ainsi, Csikszentmihalyi croit que le bonheur issu du flow créatif est davantage sous notre contrôle que celui que nous obtenons du plaisir ou des relations. En effet, cet état ne dépend pas nécessairement de circonstances extérieures. Tout compte fait, nous avons l’opportunité de nous y plonger quand nous voulons et c’est ainsi que le flow créatif contribue à notre mieux-être.

Au-delà du plaisir

Dans une étude récente, les personnes en état de flow avaient tendance à se sentir de meilleure humeur. Aussi, elles se sentaient actives, concentrées et épanouies, dotées d’une solide estime d’elles-mêmes.

De même, nous éprouvons du plaisir lorsque nous sommes satisfaits et que nous faisons quelque chose de passif, comme recevoir un massage ou regarder un film.

Csikszentmihalyi fait une différence entre les bienfaits à long terme offerts par le flow et la notion de plaisir.

Là-dessus, l’appréciation joyeuse induite par le Flow implique une certaine nouveauté et nécessite de l’énergie pour se mettre en action. En même temps, une fois que nous avons commencé, nous pouvons gagner de la confiance en nous et un sentiment d’accomplissement (avec ce que nous avons créé).

Diminution du stress et de l’anxiété

Durant l’activité créative, le stress et l’anxiété de performance sont souvent les obstacles à l’entrée dans le Flow. Généralement, le mental veut contrôler le résultat au lieu de plonger dans le processus. En effet, le cortex préfrontal est activé par toutes les tâches à accomplir. Par exemple, à propos du ménage ce soir ou le lavage de demain. Il juge sans cesse ce que nous essayons de créer et veut contrôler le processus.

Malheureusement, tout cela nous éloigne de la détente et de la joie de créer.

Dans l’état de Flow, nous sommes si absorbés par l’action créative que nous n’avons plus de place pour nous juger, stresser ou penser à demain.

Un point négatif à l’état de Flow créatif

À l’inverse, l’état de flow peut devenir négatif. En effet,  si tu es en état d’hyper concentration durant des heures. et que par conséquent tu oublies de boire et de manger, ça ne sera pas positif à long terme.

Dans cet ordre d’idées, si tu es hyper concentrée dans ta pratique créative, prends un break de temps en temps et un peu du recul. Il est certain que l’état de flow créatif est ce que tu désires atteindre, mais ce n’est pas équilibré de l’être tout le temps.

FLOW CRÉATIF

COMMENT ENTRER DANS CET ÉTAT DE FLOW CRÉATIF

Fais-le souvent

Établir une pratique créative régulière va te permettre de développer ce muscle du flow créatif. Ainsi, tu entreras dans le flow créatif plus souvent. Avec le temps cela deviendra de plus en plus facile. Comme toute pratique, tout devient plus aisé et fluide quand c’est devenu une habitude.

Joue comme une enfant

Les enfants ont tous le droit à des moments de pause et de jeu. De même, ils prennent des récréations tous les jours ! (RE-CRÉATION pense-y).

À quand remonte ta dernière récréation ?

La prochaine fois que tu te trouves devant un blocage créatif prend le temps d’une recréation. Par exemple, va marcher au parc le plus proche. Encore mieux, utilise la balançoire et grimpe dans les jeux (oui oui !). Autrement, va prendre une bouffée d’air frais dans la nature avec une promenade dans les bois ou une balade à vélo.

Sois ta propre compagne de jeu. Essaie de rire et de sourire tout en créant. Amuse-toi avec toi-même en profitant de chaque instant. Parfois, une demi-heure dans cet état d’esprit peut vraiment te remonter et te remettre à flow.

Garde ça simple

La créativité s’emballe parfois dans 1001 directions formidables et tentantes. Par conséquent, ces idée peuvent se compliquer à outrance et devenir grandioses jusqu’au point de la paralysie.

Cela t’est-il déjà arrivé ?

En fait, c’est normal… le muscle de ta créativité veut inventer une multiplicité de choses dans tous les sens. Porte ton attention à simplifier les choses.

D’un autre côté, certaines des plus belles œuvres d’art sont les moins sophistiquées, alors donne-toi la permission de travailler avec moins d’efforts, moins d’ambition et moins de contrôle.

Encore mieux, donne congé à ton mental rigide qui a des objectifs et des standards à respecter.

Décortique l’éléphant en petites bouchées simples et fais-les une par une.

Ainsi, en agissant à partir de ton intuition au lieu d’une stratégie plus calculée, tu seras surprise de voir où cela peut t’amener.

Accueille le chaos et le bordel

La vie n’est pas toujours propre et rangée (thanks god). En fait, le processus de création peut souvent être bordélique et chaotique, tout comme la peinture à doigt l’était à la maternelle.

Dans l’ensemble, n’ai pas peur de te salir les mains pendant le processus de création. Rappelle-toi la fraîcheur de l’esprit du débutant. Pour commencer, laisse tes idées émerger, non organisées et abstraites. Plus tard, cela prendra une forme plus définie. Et puis… après tu peux te laver les mains !

Être créatif est un cadeau, mais cela demande de la patience, de la compassion et de la confiance dans le processus. De plus, chaque fois que tu observes que tu as quitté ton flow créatif, souviens-toi que tu n’es pas loin d’y revenir, car cela requiert seulement un shift dans ton état d’esprit.

Finalement, pose la question suivante à ton enfant intérieur de 6 ans : que dois-je faire ensuite ? Si elle te dit d’aller faire une sieste, de prendre une collation ou d’aller dehors… Eh bien écoute-là !

 

Voilà ! J’espère que cet article t’a été utile.

Maintenant, tu sais un peu plus comment le flow créatif peut contribuer à ton mieux-être et j’espère que tu vas t’y plonger le plus souvent possible par ta pratique créative.

 

J’ai aussi un programme d’accompagnement « ACTIVE TON FLOW CRÉATIF » à te proposer. Si tu veux implémenter des outils puissants pour débloquer ta créativité et trouver ton flow et surtout implanter une pratique créative alignée:

 

 

Ta guide créative

Alice.

 

 

RÉFÉRENCES

https://fr.wikipedia.org/wiki/Flow_ (psychologie)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mih%C3%A1ly_Cs%C3%ADkszentmih%C3%A1lyi

https://www.ted.com/talks/mihaly_csikszentmihalyi_on_flow?language=fr

Csikszentmihalyi, M. (2013). Flow: The psychology of optimal experience. New York, NY : Random House.

Dietrich, A. (2003). Functional neuroanatomy of altered states of consciousness: The transient hypofrontality hypothesis. Consciousness and Cognition12(2), 231-256.

Dietrich, A. (2004). Neurocognitive mechanisms underlying the experience of flow. Consciousness and Cognition13(4), 746-761.