0
Tag

Archives des expression artistique | Flow Créatif

RELÂCHER LE TROP PLEIN AVEC L’ART JOURNAL

Relâcher le trop plein et se ressourcer avec l’art-journal

 

L’art journal est l’outil que je privilégie pour créer.

L’art journal me permet de relâcher ce qui ne me sert plus et il me permet aussi de me ressourcer. Comme l’inspiration et l’expiration de notre respiration, ces deux aspects sont aussi important l’un que l’autre.

Il existe 1001 manières d’utiliser l’art journal et je parle souvent de ma manière, parce que c’est avec lui que j’ai pu débloquer ma créativité.

En l’occurrence, je t’encourage à choisir le format et les matériaux qui conviennent le mieux à ta propre créativité

C’est incroyable pour moi de voir comment cette pratique dans mon art journal m’aide à me délester du superflu, à réduire mon stress et à faire du sens. Ensuite, il me donne de l’inspiration et les nutriments dont j’ai besoin pour recharger mes batteries.

L’art journal a plusieurs bienfaits. Dans cet article, je te présente de quelle manière l’art journal permet de relâcher ce que nous ne voulons pas garder et se ressourcer.

relacher et se ressourcer avec l'art journal

LA PETITE HISTOIRE DE MA CRÉATIVITÉ

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours écrit dans des journaux intimes depuis mon adolescence. L’écriture occupait une place importante pour moi. De plus, j’avais l’ambition d’écrire des romans (fantastiques) et des scénarios de films. Malheureusement, je me suis retrouvée face à beaucoup de blocages.

Des blocages

En fait, je voulais écrire, mais c’était un processus angoissant et souffrant. Je rêvais beaucoup, mais je ne passais pas assez à l’action pour qu’un projet de livre ne prenne une forme et parvienne à maturité. Cela renforçait ma faible estime personnelle.

Parfois, j’avais des bouffées d’inspiration et je me mettais à écrire, mais le lendemain mon critique intérieur (Julia Cameron l’appelle le censeur) trouvait cela trop chaotique et le flot de créativité se rétrécissait et s’asséchait aussitôt.

Tout est bien qui finit bien

Pourtant, je savais que ma créativité était un trésor intérieur qui me permettrait de vivre une vie qui me ressemble, une vie authentique basée sur mon essence profonde.

Ensuite, il s’est passé plusieurs années avant que je résolve ce nœud à l’intérieur de moi. Je me suis libérée du perfectionnisme envers l’écriture en passant vers la création d’images. Finalement, c’est en m’intéressant aux arts visuels que j’ai découvert l’art-journal. Les possibilités m’ont ouvert les yeux et ont débloqué le flood de ma créativité.

Si tu veux apprendre les techniques que j’utilise dans mon journal. J’anime un atelier d’une journée complète d’atelier à Montréal : Art Journal Bootcamp. Si tu veux t’y inscrire :

LE TROP PLEIN

D’abord, je ne sais pas quand c’est devenu une nécessité de remplir nos vies à ce point. Accumuler, remplir, acheter, empiler… À cet égard, nous remplissons notre emploi du temps à ras bord d’activités, de challenges, de choses, de relations.

Et puis, nous remplissons nos armoires, notre agenda, notre tête… et pourtant il manque quelque chose.

Pourtant, notre degré de confort matériel et nos possibilités qui n’ont jamais été aussi abondantes… nous ne sommes pas forcément heureux ou épanouis, au contraire.

En témoignent les tendances au minimaliste et Marie Kondo, nous ressentons aussi le besoin de faire le vide en nous. De nous décharger et nous débarrasser de ce qui nous encombre et ce qui ne nous sert pas.

Relâcher ce qui ne nous sert plus, c’est souvent la seule manière de faire de la place à quelque chose de nouveau.

Crédit photo: Gaelle Marcel

L’ART JOURNAL POUR RELÂCHER

En fait, l’art journal est un espace où nous pouvons nous délester de ce qui ne nous sert plus et qui nous empêche d’être léger. En créant pour laisser aller le superflu, nous pouvons respirer un peu plus et nous ouvrir à autre chose.

Relâcher les émotions

Premièrement, l’art-journal ou la pratique artistique est une façon de relâcher ses émotions désagréables. C’est la nature des émotions de bouger. Observez chez le petit enfant qui pleure comment il décharge ses émotions, puis change d’humeur après les avoir sorties.

Ensuite, les émotions nous permettent d’accueillir la vie avec simplicité, créativité et enthousiasme. Les sentiments nous animent donnent de la couleur et de la texture à nos expériences. Se permettre de ressentir toute la gamme des émotions, c’est comme peindre avec une palette complète de couleurs.

Pourtant, nous avons peur de sentir et nommer certaines émotions. Elles ont seulement besoin d’être entendues et mises en mouvement. Exprimons-les par la couleur, les motifs, les gestes ce que nous ressentons… simplement pour les mettre en dehors de nous.

Simplement exprimer nos émotions par l’art peut nous soulager grandement.

Éventuellement, nous pourrons entamer un dialogue avec elles et même utiliser un processus de transformation pour les surmonter.

Relâcher les pensées anxieuses

Pour commencer, lorsque tu es concentrée sur ton art et sur ce que tu crées dans l’instant, cela te permet de détourner ton esprit de tes pensées anxieuses et stressantes.

Ensuite, créer quelque chose avec ses mains aide à rediriger le mental et rompt avec la boucle répétée de pensées anxieuses. Cela permet de découvrir de nouvelles forces, améliorer l’expression de soi et encourager la guérison.

L’art journal aide à contenir nos pensées et nos sentiments. Également, il permet d’exprimer des émotions difficiles comme l’anxiété et peut aider quelqu’un à reconnaître et à nommer l’émotion, puis à la relâcher sur la page, en diminuant son intensité. Il est toujours préférable de l’exprimer plutôt que de la refouler.

En outre, le fait de revoir tes créations dans ton art journal peut t’aider à mieux comprendre ton anxiété et les variations de fatigue ou d’humeur.

Relâcher la fatigue

Dans une étude sur des patients atteints de cancer, une activité d’art-thérapie combinée à des traitements a permis de réduire les symptômes associés au cancer, tels que la douleur, la fatigue et l’anxiété, mais aussi d’améliorer l’espérance de vie.

Ainsi, le processus de création impliqué dans l’activité artistique s’avère aussi être un processus de guérison et d’augmentation de la qualité de vie. C’est un peu comme si l’art journal était la porte menant à retrait salutaire qui nous permet de nous apaiser et nous retrouver.

Crédit Photo: Flow Créatif

L’art journal est une méditation active

En premier lieu, la créativité régulière dans un journal nous permet de nous détacher des pensées & soucis liés au passé et au futur.

Elle nous permet d’être dans l’instant présent.

Lorsque j’anime des ateliers d’art journal, j’apprécie particulièrement le silence qui se fait quand les participantes sont complètement absorbées dans leur création. De plus, elles sont immergées dans le flow, car qu’elles ont perdu la notion du temps et c’est là qu’elles en retirent les bienfaits. En somme, le bavardage mental et les inquiétudes se taisent, laissant le corps et le cœur bouger dans un espace où il y a plus de paix, d’harmonie et de fluidité.

C’est la raison pour laquelle, j’aime tant enseigner des ateliers de groupe.

Le moment passé à créer dans l’art-journal (ou ailleurs) permet de décrocher du « hamster » mental et le ressourcement qui en découle est visible.

Pour voir les informations sur le prochain atelier Art journal Bootcamp à Montréal.

Relâcher le négatif

Il est aussi possible d’utiliser la création dans l’art-journal comme une catharsis.

Voici un exercice pour relâcher les regrets, le ressentiment, les tensions, les jugements ou toute autre expérience négative que tu ne veux plus. Il est important de ne faire cet exercice que si es prête à le faire et à ne pas te forcer.

Pour commencer, sur une feuille de papier, écris des mots ou dessine des images pour représenter ce que tu veux relâcher. Ensuite, avec intention apporte le papier dans l’évier et brûle-le (en faisant attention).

Pendant que la page brûle, imagine que tu libères tout le contenu négatif de la page. Tu peux aussi dire à voix autre que tu laisses aller. Respire et reste présente à tout ce moment en regardant la feuille brûler.

Après cela, tu peux créer une nouvelle page avec des mots et des images illustrant ce que tu souhaites ressentir.

L’ART JOURNAL POUR SE RESSOURCER

Après avoir utilisé consciemment l’art journal pour relâcher ce qui ne nous sert plus, ce qui nous encombre, nous pouvons maintenant avoir un espace pour laisser entrer l’inspiration et ce qui nous nourrit.

Curiosité

Dans le livre « Comme par Magie », Elizabeth Gilbert partage ses réflexions sur les défis et les cadeaux d’une vie créative. Elle considère qu’une vie créative est plus menée par la curiosité que par la peur.

En effet, notre cerveau reptilien défend notre survie. Il a pour objectif nous garder coûte que coûte en sécurité. Donc, son travail est de nous éviter tout ce qui n’est pas habituel.

Appliqué à la créativité, cela signifie que nous n’essayons presque jamais quelque chose en dehors de notre zone de confort parce que ça nous mettrait en danger.

Par contre, si nous choisissons la curiosité, nous sommes alors dans le cerveau de l’imagination et du monde émerveillé de l’enfant. C’est alors que, la découverte de nouvelles choses nous ravit et nous voulons faire de nouvelles expériences et apprendre de nouvelles choses.

Nous osons aller en dehors du connu. Également, Nous nous aventurons dans des zones mystérieuses, mais excitantes. Et ainsi, nous pouvons commencer à créer une vie intéressante pour nous-mêmes.

Notre vie quotidienne est remplie d’occasions de cultiver notre curiosité et notre attention. Ainsi, elle devient le terreau fertile d’une existence remplie de surprises et de créativité.

Crédit photo: Flow Créatif

Se nourrir

Parfois, nous sommes tellement productifs dans notre écriture ou notre pratique créative que nous nous épuisons. Cela peut arriver après d’intenses périodes de travail.

À un moment donné, l’épuisement et la sécheresse pointent leur nez et plus rien ne marche. C’est alors que l’inspiration n’est plus là et nous ne sommes plus épanouis, mais plutôt frustrés.

Julia Cameron dans son livre « libérez votre créativité » (page 48) nous suggère de « remplir le puits et peupler l’étang ». Elle voit l’inspiration et l’énergie créative comme un puits ou un étang rempli de poissons.

Il est alors nécessaire de le remplir de poissons « créatifs » pour continuer à créer. En fait, si nous vidons l’étang de ses poissons sans jamais lui laisser le temps d’être ravitaillé, nous courrons à la sécheresse créative. Voilà pourquoi elle préconise des activités de jeu et de détente comme le rendez-vous d’artiste hebdomadaire… qui n’ont rien à voir avec le fait de travailler plus, mais de découvrir de nouvelles choses, par le jeu et par la curiosité justement.

Une nouvelle perspective sur les choses

Notre monde semble parfois manquer de variété et de « faire les choses autrement ». Voir autrement. Penser autrement et même vivre autrement. Sortir des sentiers battus.

En effet, notre cerveau « créatif » nous aide à  pêcher ces idées nouvelles, ces solutions différentes aux problèmes qui semblaient impossibles à résoudre. De plus, la pratique de l’art journal peut nous amener dans une nouvelle perspective sur notre vie, « out of the box » en dehors des sentiers battus.

D’ailleurs, Betty Edwards, dans son livre « dessiner avec son cerveau droit » considère que le système éducatif a été conçu pour cultiver l’hémisphère du cerveau verbal, rationnel, linéaire tandis que le cerveau « artiste » intuitif imaginatif est négligé ou sous-estimé.

Bref, cultiver une pratique créative régulière développe le mental et la capacité de trouver des solutions. Créer avec l’art journal peut te permettre de muscler ton cerveau à être plus innovant et inventive et pas seulement d’être plus artistique. Ainsi, tu pourras demander une augmentation à ton patron parce qu’il trouvera que tu as de bien meilleures idées au travail.

Crédit photo: flow créatif

Inspiration + énergie

En fait, quand on dégage de l’espace pour sa créativité, l’inspiration survient et nous énergise de son élan. C’est un feeling très exaltant parce qu’on se sent porté et tout allumé.

Je ne suis pas toujours inspirée c’est pourquoi ma pratique créative régulière me donne une base pour créer même si je ne le « sens pas ». Lorsque je commence à créer, les choses se mettent doucement en mouvement et cela débouche éventuellement sur une création nouvelle.

Récemment, je cherchais des idées pour écrire des publications sur la créativité pour les médias sociaux. Soudain, j’ai eu l’idée de faire passer des entrevues audios avec 30 personnes sur la créativité qui enrichit la vie. Avec des artistes, mais aussi des écrivains, cinéastes et art-thérapeutes que je connais.

Quand j’ai eu cet élan, ça m’a soulevé d’enthousiasme ! J’ai trouvé très énergisant d’avoir eu cette idée et de la mettre en application. L’idée est inspirée par une artiste qui avait voulu aussi créer des liens autour de ces sujets avec des pairs en les passant en entrevue. La diffusion de ces entrevues est prévue pour le mois d’août et je suis plutôt excitée par ce projet !!

À suivre !

Voilà, j’espère que tu utiliseras l’art journal pour relâcher ce qui ne te sert plus et inviter l’inspiration pour te nourrir et te remplir.

Le prochain atelier Art Journal Bootcamp aura lieu le 30 août. C’est une journée complète à Montréal où j’enseigne les techniques mixtes que j’utilise dans les vidéos publiées chaque semaine.

Tu repartiras avec de multiples techniques pour commencer une pratique d’art journal à la maison. Clique sur l’image pour t’inscrire:

N’hésite pas à m’écrire pour des questions ou commentaires.

Rejoins-moi sur InstagramFacebook ou YouTube si tu cherches davantage d’inspiration & des exemples de création. Il y a aussi plein d’articles de blogue pour te donner des idées.

à très bientôt 🙂

Alice

Références

Julia Cameron : Libérez votre créativité

Élizabeth Gilbert : Comme par Magie

Betty Edwards : Dessiner grâce au cerveau droit : Une méthode imparable pour s’initier à la pratique du dessin